Les peintures ont été réalisées d'après le poème et les photos de Zsuzsanna Ardó.
www.ardo.org

Mirror, Mirror 

Painting were realized according to the photos and poem of Zsuzsanna Ardó

miroir, mon beau miroir

 

je vois

la coiffeuse

dans le miroir

elle me coupe les cheveux

avec dextérité

elle raconte ouvertement

et sincèrement

sa vie

pourquoi elle n’aime pas

le quartier où elle habite

                                                          

miroir, mon beau miroir

 

« il y a beaucoup de gitans… là-bas »

dit-elle

coupant

les cheveux noirs mouillés

près de ma tempe

elle n’entre pas

dans les détails

ne ressent pas

le besoin

d’expliquer

sa déclaration plus avant

                                                          

miroir, mon beau miroir

 

je vois

mon reflet

dans le miroir

elle me croit consentante

oui elle part du principe

que je partage

ses valeurs

l’avis implicite contenu dans les propos

qu’elle vient de tenir

écoutant son bavardage

je fixe les ciseaux

agressifs et frénétiques autour de mon visage

 

 

miroir, mon beau miroir

 

spontané et désinvolte

le racisme au quotidien – sans surprise

néanmoins

sans voix

atterrée

l’espace d’un moment

je vois son regard désarmant

son visage

dans le miroir

nos yeux se croisent

j’observe

qu’elle a des airs roms

et peut-être… que moi aussi

puis j’entends

l’anthropologue sociale en moi

une question ouverte

je lui demande

de me parler de ses voisins

« oh » sourit-elle

« je m’entends très bien avec eux

mais… vous savez… »

elle me jette un coup d’?il

un sourire très différent

une taillade agressive près de mon oeil

miroir, mon beau miroir

 

quelle est la durée du trajet

entre le sourire entendu

de ce  « mais vous savez »

et le nuremberg de 1935

les lois absurdes

qui définissent « les autres »

comme des étrangers exclus

                                                          

miroir, mon beau miroir

 

théorie de purification

raciale insensée

terrible ironie

romanie

indo-européenne

aussi « aryenne » que l’allemand, l’anglais, le français

et la plupart des autres

néanmoins

privés

de leurs droits civils

                                                          

miroir, mon beau miroir

 

le  trajet entre ici

et 1944

cette nuit-là

très rapide

auschwitz-birkenau

fragiles nuages

fumée balafrant le ciel endormi

des milliers consumés

cette nuit-là

comme avant et après

                                                          

miroir, mon beau miroir

 

quelle est la durée du trajet

quelle fragilité

entre un sourire entendu

de ce genre

et l’exclusion sociale

la perte des droits

et

pour finir

les balafres embrasant le ciel

 

Zsuzsanna Ardo'

website : Creatives without Borders : www.ardo.org

 

Projet initié par Creative Without Border. Commissaire d'exposition Zsuzsanna Ardo. Accueilli et exposé au Château du Bost à Bellerive sur Allier (03 France) durant le festival Boz'Art en Baz'Art en 2014. Directrice artistique Delphine Manet.

"Mirror, Mirror on the wall"
 
Création: Zsuzsanna Ardó
Voix: Delphine Manet
Montage vidéo: Denis Gonenc

Mentions légales

  • w-facebook